8
8
Statuette-pendentif en ivoire représentant Saint-Antoine (Ntoni Malawu),  ca. XVIIIe siècle, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY PENDANT-FIGURE OF ST ANTHONY (NTONI MALAWU), CIRCA 18TH CENTURY, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT
8
Statuette-pendentif en ivoire représentant Saint-Antoine (Ntoni Malawu),  ca. XVIIIe siècle, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY PENDANT-FIGURE OF ST ANTHONY (NTONI MALAWU), CIRCA 18TH CENTURY, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris

Statuette-pendentif en ivoire représentant Saint-Antoine (Ntoni Malawu),  ca. XVIIIe siècle, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY PENDANT-FIGURE OF ST ANTHONY (NTONI MALAWU), CIRCA 18TH CENTURY, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

Provenance

Collecté par Léopold Dupret entre 1926 et 1930
Transmis par descendance

Exhibited

Tervuren, Musée du Congo belge / Musée Royal de l’Afrique Centrale (prêt 1953-1973)

Catalogue Note

Cette miniature s’impose comme le plus remarquable témoignage du mouvement antonioniste, fondé au Kongo à la fin du XVIIe siècle. Dans cette période d’effritement du royaume, Dona Béatrice Kimpa Vita (1684-1706), grande prêtresse Kongo, puisa dans le catholicisme, et notamment dans la figure de Saint Antoine de Padoue, les préceptes d’un mouvement visant à l’instauration d’un nouveau pouvoir (Gonçalves, 1980, p. 118). Elle fut brûlée vive le 2 juillet 1706, mais le culte survécut de manière clandestine, se propageant même, porté par les esclaves Kongo, jusqu’en Caroline du Sud. Son principal insigne était l’image de Saint Antoine – connu sous le nom Kongo de Ntoni Malawu.

Les statuettes-pendentifs en ivoire qui le représentent sont très rares et celle-ci, dont Frans Olbrechts demanda à la famille, en 1953, l’autorisation d’en exécuter un moulage, en est le chef-d’œuvre. La richesse du matériau et la superbe qualité de la sculpture (prestance de la pose, mouvement de l’enfant Jésus, détails anatomiques et de l’habit franciscain) indiquent l’importance de son propriétaire, et une datation remontant selon toute vraisemblance au XVIIIe siècle. 

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris