115
115
Chasse-mouches en ivoire, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY FLYWHISK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT
115
Chasse-mouches en ivoire, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY FLYWHISK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris

Chasse-mouches en ivoire, Kongo, République Démocratique du Congo
KONGO IVORY FLYWHISK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

Provenance

Antonio Fiacco, Zürich
Collection privée, Suisse, acquis en 1980

Catalogue Note

Les chasse-mouches sont « rares chez les peuples Kongo, en particulier ceux dont le pommeau est sculpté dans de l’ivoire » (Felix, 2010, p. 89). Appelés nfunga ou nsesa, leur port était réservé aux hauts dignitaires et aux spécialistes rituels, qui en les arborant (les crins orientés vers le haut) affichaient leur statut, leur titre ou leur fonction. Selon Marc Felix, ces objets de pouvoir, uniquement présents dans certaines aires culturelles Kongo, étaient aussi utilisés pour bénir des lieux, des choses ou des personnes (idem).

Les représentations d’hommes en constituent un sujet classique. Ils sont dès lors – comme ici – le plus souvent figurés assis. A la pose – signifiant leur statut de chef, répond le choix de la parure. Tandis que le port de la coiffe traditionnelle mfu était réservé aux chefs, l’habit de type européen signifiait leur pouvoir et leur prestige. 

Tandis que la main gauche est posée – de manière conventionnelle – sur la jambe, celle de droite présente ce qui semble être un cauri, symbole de prospérité, très rarement représenté ainsi. A la plénitude des formes répond la finesse remarquable des modelés, superbement mis en valeur par les nuances de la patine, grumeleuse dans les creux, brillante sur les parties saillantes. Voir Sotheby’s (Paris, 17 juin 2009, n° 103) pour un sommet de canne en ivoire de style comparable, provenant vraisemblablement de la région sud-ouest du Nord Kongo, et dont la datation remonte aussi vraisemblablement à la fin du XVIIIe siècle.

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris