162
162
Potence d'intérieur en fer forgé partiellement doré et argenté, travail bordelais de la seconde moitié du XVIIIe siècle
A FRENCH PARTLY GILT AND SILVERED IRON WALL BRACKET, PROBABLY BORDEAUX, SECOND HALF OF 18TH CENTURY
Estimate
20,00030,000
LOT SOLD. 46,350 EUR
JUMP TO LOT
162
Potence d'intérieur en fer forgé partiellement doré et argenté, travail bordelais de la seconde moitié du XVIIIe siècle
A FRENCH PARTLY GILT AND SILVERED IRON WALL BRACKET, PROBABLY BORDEAUX, SECOND HALF OF 18TH CENTURY
Estimate
20,00030,000
LOT SOLD. 46,350 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Important French Furniture, Sculptures and Works of Art

|
Paris

Potence d'intérieur en fer forgé partiellement doré et argenté, travail bordelais de la seconde moitié du XVIIIe siècle
A FRENCH PARTLY GILT AND SILVERED IRON WALL BRACKET, PROBABLY BORDEAUX, SECOND HALF OF 18TH CENTURY
à décor de vase ajouré, reposant sur une console, d'où s'échappent un bouquet de fleurs et un oiseau (soutenant probablement à l'origine une lanterne ; fixée sur un support d'époque postérieure ; petits manques)
Haut. 120 cm, larg. 14 cm, prof. 60 cm
Height 47 1/4 in; width 5 1/2 in; depth 23 2/3 in
Read Condition Report Read Condition Report

Literature

REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE

Alain Renner, Mobilier de métal de l'Ancien Régime à la Restauration, Saint-Rémy-en-l'Eau, Editions Monelle Hayot, 2009

Catalogue Note

Probablement destinée à un hall d'entrée d'hôtel particulier ou de bâtiment public, cette potence d'intérieur, par la qualité de son exécution et ses détails naturalistes, peut être rapprochée de l'oeuvre de Blaise Charlut (1715-1792), célèbre serrurier du Bordelais. 
Né à Pauillac, il reprend la forge familiale à La Réole où il réalise entre 1758 et 1779 son chantier le plus important pour les moines bénédictins du prieuré Saint-Pierre, dont on peut toujours admirer aujourd'hui les grilles d'entrée, balcons et rampes d'escalier. La clôture du choeur, ainsi que des pièces de mobilier religieux provenant de cette commande, sont maintenant visibles dans la cathédrale Saint-André de Bordeaux.
A Bordeaux, il exécute également en 1771 les ferroneries de l'hôtel de Verduzan.

Une rampe d'escalier en ferronerie attribuée à Blaise Charlut est passée en vente à Bordeaux, le 24 avril 2010, sous le lot 107 (étude Briscadieu).

Important French Furniture, Sculptures and Works of Art

|
Paris