83
83
Poulie de métier à tisser, Bété, Côte d'Ivoire
BETE HEDDLE PULLEY, IVORY COAST
Estimate
15,00020,000
LOT SOLD. 21,150 EUR
JUMP TO LOT
83
Poulie de métier à tisser, Bété, Côte d'Ivoire
BETE HEDDLE PULLEY, IVORY COAST
Estimate
15,00020,000
LOT SOLD. 21,150 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Oceanic and African Art

|
Paris

Poulie de métier à tisser, Bété, Côte d'Ivoire
BETE HEDDLE PULLEY, IVORY COAST

Provenance

Jacques Kerchache, Paris
Harold Rome, New York
Collection privée

Literature

Reproduite dans:
Kerchache, Paudrat et Stéphan, L'art Africain, 1988 : 384, n° 372

Catalogue Note

Parmi les rares poulies de métier à tisser Bété, exceptionnelles sont celles qui, comme ici, relèvent du style ancien de la statuaire et des masques du Gye.

Selon l'esthétique de la statuaire Bété, le cou étiré impose avec majesté la tête dominée par l'ample front bombé ; la nervosité des traits (fente fusiforme des yeux, paupières en aplat, nez court, lèvres tendues) accentuée par la tension de la nervure médiane et de la ligne en chevrons prolongeant la commissure des lèvres. La dignité de la pose est mise en valeur par la beauté des scarifications en résilles caractéristiques sur la nuque.

Parallèlement à la rare statuaire Bété, cette œuvre s'apparente étroitement, par son style et sa patine sombre, croûteuse, au corpus très restreint des anciens masques Bété/Guro du Gye. Collectés dans la région de Daloa, la plupart autour de 1900, tous sont parvenus en France avant 1928, notamment le plus célèbre d'entre eux, provenant de l'ancien fonds du Musée des Colonies (Paris) - aujourd'hui exposé au Musée du Quai Branly (Meauzé, 1967 : 170, n° 1). Cette double appartenance stylistique pose à nouveau, à travers ce très rare témoin, la question d'une même et remarquable veine artistique, développée avant la conquête coloniale dans la région de la zone d'influence Bété/Guro.  

Oceanic and African Art

|
Paris