64
64
Belle paire d'encoignures en marqueterie de fleurs d'époque Louis XV, vers 1750 ; estampillée BVRB et JME, provenant du château de Bellevue
A PAIR OF FLORAL MARQUETRY CORNER CUPBOARD STAMPED BVRB AND JME , LOUIS XV, CIRCA 1750, FROM THE CHÂTEAU DE BELLEVUE
Estimate
70,000100,000
LOT SOLD. 84,750 EUR
JUMP TO LOT
64
Belle paire d'encoignures en marqueterie de fleurs d'époque Louis XV, vers 1750 ; estampillée BVRB et JME, provenant du château de Bellevue
A PAIR OF FLORAL MARQUETRY CORNER CUPBOARD STAMPED BVRB AND JME , LOUIS XV, CIRCA 1750, FROM THE CHÂTEAU DE BELLEVUE
Estimate
70,000100,000
LOT SOLD. 84,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Important Furniture, Sculptures and Works of Art

|
Paris

Belle paire d'encoignures en marqueterie de fleurs d'époque Louis XV, vers 1750 ; estampillée BVRB et JME, provenant du château de Bellevue
A PAIR OF FLORAL MARQUETRY CORNER CUPBOARD STAMPED BVRB AND JME , LOUIS XV, CIRCA 1750, FROM THE CHÂTEAU DE BELLEVUE
la façade ouvrant à un vantail en marqueterie de bois de bout sur fond de bois de rose, les montants à encadrement d'amarante et motifs circulaires ; dessus de marbre brêche d'Alep ; avec la marque à l'encre BV (couronné) désignant le mobilier du château de Bellevue au XVIIIe siècle ; (entrées de serrure manquantes)
Quantity: 2
Haut. 89 cm, prof. 49 cm
Height 35 in ;depth 19 1/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Château de Bellevue au XVIIIe siècle

Catalogue Note

Le château de Bellevue

A la fin des années 1740, madame de Pompadour est la proie des pamphlétaires critiquant à tort ou à raison le train de vie de la favorite et grossissant à loisir chaque évènement. La marquise de Pompadour écrit le 27 janvier 1749 à la comtesse de Lutzelbourg, son amie : "Vous croyez que nous ne voyageons plus, vous vous trompez, nous sommes toujours en chemin : Choisy, la Muette, le Petit Château et certain Ermitage, près de la grille du Dragon à Versailles, ou je passe la moitié de ma vie. Il a huit toises de long sur cinq de large et rien au-dessus, jugez de sa beauté ; mais j'y suis seule ou avec le roy et peu de monde, ainsi j'y suis heureuse. On vous aura mandé que c'est un palais, ainsi que Meudon [Bellevue], qui aura neuf croisées de façade sur sept ; mais c'est la mode à présent de déraisonner, et sur tous les points." Ce grand pavillon est l'oeuvre de Lassurance, Dulaure le décrit en 1768 dans son Voyage Pittoresque des Environs de Paris comme : "élevé sur des dessins de Lassurance est de très bon goût quoique fort simple et sans Ordre d'Architecture" ; Paul Biver soutient cependant la thèse suivant laquelle les premier dessins concernant Bellevue étaient de la main de Gabriel. Cette théorie est celle reprise par Georges Poisson dans l'ouvrage sur les Gabriel (Paris, 1982, p.248). Quelques années plus tard, Louis XV rachète Bellevue à madame de Pompadour et c'est bien Gabriel qui dirige alors les travaux d'aggrandissement. Dès 1767, deux petites ailes sont construites en rez-de-chaussée sur la cour ; elles sont rapidement englobées en 1773 dans un vaste projet qui double la surface du château. En 1775, le roi Louis XVI cède le château à ses tantes qui l'aménageront de façon somptueuse jusqu'à la fin de l'ancien régime. Bellevue sera en grande partie détruit en 1823, certains vestiges demeurèrent jusqu'au début des années 1970.

De nombreuse encoignures, seules ou en paire, sont livrées pour Bellevue à l'époque de madame de Pompadour sans que l'on puisse aller plus loin dans les identifications. On trouve notamment livrées par Joubert le 31 décembre 1757 pour le cabinet de la marquise de Pompadour :

"Deux encoignures de bois violet et rose à placage, à dessus de marbre d'Antin avec entrées de serrures et pieds de bronze doré d'or moulu ayant 14 pouces d'angle sur 33 pouces de haut"  (ANMC,O1/3316)

Une encoignure portant la marque de Bellevue (vente Christie's Londres le 19 mars 1970, lot 91 puis Christie's Londres le 16 mars 1999, lot 32) portait également un numéro d'inventaire correspondant à celui réalisé pour le roi Louis XV en 1763. L'absence de numéro sur nos meubles laisse imaginer une arrivée à Bellevue postérieure à cette date.

 

 

 

 

 

 

 

Important Furniture, Sculptures and Works of Art

|
Paris