42
42
Important masque, île de Pentecôte, Vanuatu
Estimate
120,000150,000
LOT SOLD. 198,750 EUR
JUMP TO LOT
42
Important masque, île de Pentecôte, Vanuatu
Estimate
120,000150,000
LOT SOLD. 198,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

African & Oceanic Art

|
Paris

Important masque, île de Pentecôte, Vanuatu

juban / chubwan, le large visage exprimant, par l'exagération des traits et du rictus, toute la puissance de la représentation : ample front bombé sculpté en suplomb, prolongé par le nez proéminent aux narines percées, sourcils froncés, pommettes saillantes, menton tendu vers l'avant pour mettre en valeur la large bouche fendue en croissant. Le front est surmonté d'un bandeau et l'extrémité du menton prolongée par un court tenon, caractéristiques. Superbe travail de la face interne, ayant conservé les traces de l'outil ayant servi à la sculpter ; le numéro d'inventaire "2008" inscrit à l'encre blanche. Très belle patine sombre, profonde, brillante sur les reliefs.


haut. 27 cm
10 3/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Collection Armand Arman, Paris-New York
Sotheby's, Londres, 27 juin 1994, n° 14
Galerie Meyer, Paris

Literature

Reproduite et exposée dans :
Kooten et Heuven, Sculpture from Africa and Oceania, 1990 : 354 - 355, n° 132, catalogue de l'exposition, Rijksmuseum Kröller-Müller, Otterlo, 1990
Meyer, A. J.P., Art du/of Vanuatu, 1997 : 6-7 / n°2, catalogue de l'exposition, Galerie Meyer, Paris, 4 décembre 1997 – 17 janvier 1998

Catalogue Note

Ce rare masque s'intègre dans le corpus restreint (une vingtaine de masques répertoriés) des masques collectés dans la région Sud Pentecôte (archipel du Vanuatu). Ces masques, peu documentés, ont probablement été utilisés dans les rites Tebat na Lobune - aujourd'hui abandonnés - établissant le lien sacré existant entre les hommes et les ignames (Huffman in Bonnemaison, 1996 : 23).

Parmi les masques juban / chubwan aujourd'hui répertoriés co-existent deux types :
- le premier au visage étroit dont le front constitue la plus grande largeur, les joues creuses, la bouche en amande. A ce type se rattachent en particulier l'exemplaire conservé au Museum für Völkerkunde de Bâle, collecté par Felix Speiser durant sa célèbre expédition de 1910-1912 (n° Vb 4561); celui provenant de la collection George Ortiz (Sotheby's, Londres, 29 juin 1978, n° 119), et les deux masques collectés par le Révérend Alexander Morton (Sotheby's, New York, 17 novembre 2006, n° 234 et Sotheby's, Paris, 11 juin 2008, n° 57).
Le second, tout aussi rare, diffère du précédent par la construction du visage en très large ovale, les lèvres fendues s'étirant du menton jusqu'aux tempes comme ici. A ce type se rattachent en particulier un autre masque collecté par Speiser entre 1910 et 1912, également conservé au Museum für Völkerkunde de Bâle (n°Vb. 4560), et celui présenté à l'exposition Mélanésie, Galerie Burawoy, en 1976.

Les deux types offrent une ancienneté comparable, visible à la fois sur l'aspect du bois et de la patine, et attestée par les analyses au carbone 14. Tandis que l'analyse du masque Morton vendu à New York en 2006 indiquait une date remontant au XVIIe ou au début du XVIIIe siècle, celui-ci, analysé au carbone 14 par les laboratoires ASA (Francine Maurer, 31 octobre 2005), atteste une ancienneté remontant au XVe siècle - ce qui est exceptionnel.

An important mask, Pentecost Island, Vanuatu

This rare mask forms part of the small corpus of masks collected in the Southern area of Pentecost Island, in the Vanuatu archipelago. These little-documented masks were probably used in the Tebat Na Lobune rites, now abandoned, which established the sacred bond between men and yams (Huffman in Bonnemaison, 1996: 23).

There are two types of jubwan/chubwan masks amongst the recorded examples: the first with a narrow face, the front part of which constitutes the mask's greatest width, hollew cheeks, and an almond shaped mouth. This type is particularly associated with the mask preserved at the Museum für Völkerkunde in Basel, collected by Felix Speiser during his famous expedition of 1910 - 1912 (no. Vb 4561); the one formerly in the George Ortiz collection (Sotheby's London, June 29, 1978, lot 119), and two masks collected by the Reverend Alexander Morton (Sotheby's New York, November 17, 2006, lot 234 and Sotheby's Paris, June 11, 2008, lot 57). The second, quite as rare, differs from the first in that the face is constructed in a very broad oval, with parted lips stretching from the chin to the temples. This type is particularly associated with another mask collected by Speiser between 1910 and 1912, also in the Museum für Völkerkunde in Basel (no. Vb 4560), and one included in the exhibition Mélanésie at the Burawoy Gallery in 1976.

The age of the two types of mask is visible both in the appearance of the wood and the patina. The great age of these masks is further attested to by the results of carbon-14 analyses. Whilst the analysis for the Morton mask sold at Sotheby's New York in 2006 indicated the mask was 17th or the beginning of the 18th century, the results for the offered mask, which has undergone carbon-14 analysis at laboratories ASA (Francine Maurer, 31 October 2005), suggest that it might date to the 15th century.

African & Oceanic Art

|
Paris