12
12
France, Limoges,

vers 1220-1230

CHASSE EN EMAIL CHAMPLEVE REPRESENTANT L'HISTOIRE DE SAINTE VALERIE
Estimate
100,000150,000
LOT SOLD. 468,250 EUR
JUMP TO LOT
12
France, Limoges,

vers 1220-1230

CHASSE EN EMAIL CHAMPLEVE REPRESENTANT L'HISTOIRE DE SAINTE VALERIE
Estimate
100,000150,000
LOT SOLD. 468,250 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

The Dormeuil Collection, Medieval Ivories and Enamels

|
Paris

France, Limoges,

vers 1220-1230

CHASSE EN EMAIL CHAMPLEVE REPRESENTANT L'HISTOIRE DE SAINTE VALERIE

âme de bois, ancienne étiquette de collection avec le no.156; et le no. d'inventaire inscrit à l'encre en dessous D-W 50/88 (coll. David-Weill)




Haut. 15,9 cm, larg. 14,5 cm; prof. 6,2 cm
Height 6¼in, width 5 11/16 in, depth 7/16 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Collection Rosenberg, Paris
sa vente à Paris, 12-13 juin, 1924, no. 48.
Acquis en 1951 chez Charles Ratton par M. David-Weill
Collection David-Weill
sa vente Paris, Drouot, 16 juin 1971, lot 76.

Literature

V. Notin, S. Caudron, G. François, Valérie et Thomas Becket. De l'influence des princes Plantagenêt dans l'Oeuvre de Limoges, cat. exp. Limoges, 1999, p.55, no. 26.

Catalogue Note

La châsse de la collection Dormeuil fait partie d'un groupe de petites châsses d'un style et d'une iconographie proches dont on connaît des exemplaires toujours en Limousin notamment à Meilhac (Haute-Vienne), Masseret (Corrèze) et  Salins (Cantal), et au musée du Louvre (inv. no. OA 7744), exposée à  l'Exposition Universelle en 1900 (inv. no. 2458) et plus recemment à Paris et New York en 1995-96.

Comme sur la châsse du Louvre, le flanc illustre l'épisode du miracle du meurtre de la sainte; sur un fond d'émail bleu lapis, semé de rosaces polychromes, et traversé d'une bande turquoise, les personnages sont gravés en réserve sur le cuivre doré. Sur le rampant du toit, sainte Valérie est martyrisée par deux bourreaux munis d'une épée, l'un la tire par les cheveux, l'autre s'apprêtant à la décapiter. Sainte Valerie est agenouillée et porte sa tête à saint Martial, devant l'autel dans la cathédrale de Limoges; un bourreau brandit son épée derrière la sainte. Il est intéressant de noter que la main de Dieu apparait deux fois dans cette scène: au dessus de la sainte Valerie décapitée et une deuxième fois au dessus du calice posé sur l'autel. Sur les pignons figurent les apôtres, probablement saint Jean portant un livre et saint Pierre désigné par une grande clé.

Valérie est une sainte locale de la région du Limousin où elle était notamment admirée au XIIème siècle parmi les plus grands martyres. Fiancée au duc Etienne, Valérie habitait à Limoges sous l'empereur Romain Caligula. De religion chrétienne, elle avait fait vœu de chasteté pour se livrer à une vie contemplative, et après qu'elle ait refusé de se marier, le Duc Etienneordonna sa décapitation. La légende raconte qu'elle aurait pris sa tête dans ses mains pour la porter à l'autel où saint Martial célébrait la messe. 

REFERENCES  BIBLIOGRAPHIQUES
E. Taburet-Delahaye, B. Drake Boehm, L'Oeuvre de Limoges. Emaux limousins du Moyen Age, cat. exp. Paris, New York, 1995- 1996, p. 278, no. 86.
M.-M. Gauthier, 'La Légende de sainte Valérie et les émaux champlevés de Limoges'; dans Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, LXXXVI, 1955, p. 35 - 80.

FRENCH, LIMOGES, CIRCA 1220-1230
A CHAMPLEVE ENAMEL CHASSE WITH THE MARTYRDOM OF ST. VALERIE


This châsse is one of a small group of reliquary caskets dedicated to St. Valerie of which there are examples still in the Limousin, in Meilhac (Haut Vienne) Masseret (Correze) and Salins (Cantal) and another in the Louvre ( inv. no. OA 774), which was included in the Exposition Universelle in 1900 (no. 2458) and more recently in the Paris and New York L'Oeuvre de Limoges exhibition catalogue.

As is the case with the Louvre châsse, the front illustrates the miracle of the martyrdom of St. Valerie against a blue lapis ground with polychrome roundels and centred by a turquoise band, the figures are engraved in gilt copper. The roof depicts St. Valerie flanked by two armed assailants, one to the left pulling her hair and one to the right raising his sword to decapitate her. The kneeling St. Valerie holds out her head to St. Martial before the altar in the Cathedral of Limoges. Interestingly the hand of God appears twice in this panel, once above the chalice on the altar and a second time above St Valerie's headless body. The sides of the chasse show  two apostles, one, probably St. John, holding a book, the other St. Peter with his key.

Valerie was an early Christian martyr who was a native of Limoges during the reign of the Roman Emperor Caligula.  Engaged to Duke Stephen, Valerie was raised a Christian and made a vow of chastity in order to live as a contemplative nun; upon her refusal to marry, her fiancé ordered her decapitation. Legend recounts that she carried her head in her hands to the altar where St. Martial was celebrating mass.

The Dormeuil Collection, Medieval Ivories and Enamels

|
Paris